Internet et libertés

Chère Anne Frank.

Anne Frank (image sous licence Creative Commons. Deviant Art.)

« Chère Anne Frank, je libère ton texte, en toute illégalité »

Anne, très chère Anne, je t'écris cette lettre pour te demander la permission de ne pas attendre 2050. A la fin de ce message, je mettrai en ligne ton journal. En faisant cela j'accomplirai un acte illégal. Il est probable que "ton" éditeur ou que ceux qui se disent gestionnaires du fonds qui porte ton nom, il est probable qu'ils m'envoient leurs avocats, me somment de retirer ce texte, me condamnent à payer une amende.

Je m'en moque Anne. Car le temps qu'ils le fassent, ce texte, ton texte, ton journal aura déjà été copié par des centaines de gens, qui à leur tour, je veux le croire, le mettront alors également en ligne.

La déclaration d'Indépendance du Cyberespace

Texte ancien pour certains, mais particulièrement d'actualité avec les affaires MégaUpload et autres ...

" Nous créons un monde où tous peuvent entrer sans privilèges ni préjudices accordés par la race, la puissance économique, la force militaire, ou le lieu de naissance.
Nous créons un monde où n'importe qui, peut exprimer ses croyances n’importe où, peu importe qu'elles soient singulières ou non, sans peur d''être contraint au silence ou à la conformité.
Vos concepts légaux de propriété, d'expression, d'identité, de mouvement et de contexte ne s'appliquent pas à nous. Ils sont tous basés sur des faits et il y a peu ici. "

Manifeste du web indépendant

Le Web indépendant, ce sont ces millions de sites offrant des millions de pages faites de passion, d’opinion, d’information, mises en place par des utilisateurs conscients de leur rôle de citoyens. Le Web indépendant, c’est un lien nouveau entre les individus, une bourse du savoir gratuite, offerte, ouverte ; sans prétention.

Manifeste du Hacker

Le manifeste du hacker, grand texte sur ce qu'est un hacker, par The Mentor , "entrez dans son monde... "

" Et ensuite, c’est arrivé... une porte s’est ouverte sur un monde... Se précipitant a travers la ligne téléphonique, comme l’héroïne dans les veines d’un drogué, une impulsion électronique est envoyée, on recherche un refuge contre les incompétences quotidiennes... on trouve une planche de salut...
'C’est ça... c’est à ce lieu que j’appartiens... ' "

Subscribe to RSS - Internet et libertés