Dernièrement chez Dam's

Un Geek ne meurt pas, il redémarre

« Chère Anne Frank, je libère ton texte, en toute illégalité »

Anne, très chère Anne, je t'écris cette lettre pour te demander la permission de ne pas attendre 2050. A la fin de ce message, je mettrai en ligne ton journal. En faisant cela j'accomplirai un acte illégal. Il est probable que "ton" éditeur ou que ceux qui se disent gestionnaires du fonds qui porte ton nom, il est probable qu'ils m'envoient leurs avocats, me somment de retirer ce texte, me condamnent à payer une amende.

Je m'en moque Anne. Car le temps qu'ils le fassent, ce texte, ton texte, ton journal aura déjà été copié par des centaines de gens, qui à leur tour, je veux le croire, le mettront alors également en ligne.

Comment revenir sur la semaine dernière ? Comment faire un constat sur l'extraordinaire ?
Extraordinaire, est pour moi le meilleur mot. Comment qualifier autrement des événements qui provoquent un ascenseur émotionnel simultané à tout un pays ?